La décision de la Commission européenne vient de tomber. Le groupe Qualcomm va devoir s’acquitter d’une amende de 997 millions d’euros, pour abus de position dominante. Rappelons les faits : la firme a payé un client majeur avec de gros montants afin d’empêcher à toute concurrence d’accéder au marché des chipsets de bande de base LTE. La condition était que ledit client ne s’approvisionne que chez Qualcomm.

Margrethe Vestager, la commissaire chargée de la politique de concurrence a déclaré : « Qualcomm a illégalement évincé ses concurrents du marché des chipsets de bande de base LTE pendant plus de cinq ans, consolidant ainsi sa position dominante sur le marché. L’entreprise a versé des milliards de dollars à un client majeur, Apple, pour que celui-ci ne s’approvisionne pas auprès de ses concurrents.(...) De par son comportement, Qualcomm a privé les consommateurs et d’autres entreprises d’un choix élargi et d’une plus grande innovation, alors que le secteur se caractérise par une forte demande et un fort potentiel pour les technologies innovantes. Cette pratique est illégale au regard des règles de l’UE en matière de pratiques anticoncurrentielles. C’est la raison pour laquelle nous avons pris la décision de ce jour.»

Cet accord entre Qualcomm et Apple n’a pris fin qu’à la fin de l’année 2016. Ce contrat stipulait qu’Apple ne serait plus payé par Qualcomm dans le cas où elle vendait des appareils contenant des clipsets conçus par les concurrents.

#Qualcomm écope d’une lourde amende pour abus de position dominante Click to Tweet
À lire aussi Les 23 nouvelles licornes américaines de 2017

AUCUN COMMENTAIRE