Dernièrement, Jeff Williams, directeur général des opérations d’Apple a déclaré devant la FTC (Federal Trade Commission) que Qualcomm aurait refusé de leur vendre ses puces pour équiper les derniers iPhone XS, XS Max et XR. D’après lui, ce refus serait dû à l’accusation d’Apple concernant les pratiques de Qualcomm en matière de licences. Le conflit entre les deux géants américains a débuté en 2017 quand Apple a poursuivi Qualcomm sur les conditions de licence injustes. En guise de représailles, Qualcomm a ensuite accusé Apple d’avoir copié ses brevets et de partager les informations avec Intel. Les poursuites ont été portées au niveau des tribunaux internationaux en Allemagne et en Chine. Suite à cela, Qualcomm a réussi à faire interdire la vente des iPhone plus anciens dans les deux pays.

Selon Williams, Apple voulait partager sa dernière commande de modem entre Intel et Qualcomm. Cependant, face au refus de ce dernier, la firme s’est tournée exclusivement vers les puces LTE d’Intel. D’après les analystes, la collaboration entre Apple et Intel est susceptible de ralentir les projets de la marque à la pomme. La firme de Tim Cook ne pourra pas commercialiser un iPhone 5G de sitôt, car les puces 5G d’Intel ne seront disponibles qu’à partir de 2020. De plus, les modems LTE d’Intel sont réputés pour être plus lents et moins performants que les puces de Qualcomm.

#Qualcomm aurait refusé d’équiper les derniers #iPhone avec leurs puces Click to Tweet
À lire aussi Qualcomm présente son nouveau casque VR… plus performant que le Vive Pro

AUCUN COMMENTAIRE