La NASA confirme sa volonté d’accélérer le développement des technologies qui vont lui permettre d’aller rapidement sur la lune et la planète Mars. Il s’agit du projet Artemis. Pour cela, l’agence vient d’octroyer un financement de 43.2 millions de dollars à 14 sociétés spécialisées dans la recherche spatiale pour mettre sur pied de nouvelles technologies. Le montant de financement alloué à chaque entreprise va de 1.3 à 10 millions de dollars. La liste des principales sociétés ayant bénéficié de ce financement sont SpaceX, Blue Origin, OxEon Energy, Skyre, Infinity Fuel Cell and Hydrogen, paragon Space, tallanQuest, Accion Systems, CU Aerospace, ExoTerra, BlueCanyon Technologies, Astrobotic Technology, Intuitive Machines et Luna Innovations. Les projets financés par la NASA vont du développement de nouveaux systèmes de propulsion, à l’avionique, en passant par la navigation autonome. La NASA a déjà mené une opération similaire en juillet pour son projet Moon Shot. Celui-ci incluait déjà Blue Origin et SpaceX.

C’est Blue Origin qui a décroché le plus gros contrat, pour 10 millions de dollars. L'entreprise créée par Jeff Bezos veut utiliser ces fonds pour la recherche sur la liquéfaction et le stockage de l’hydrogène et de l’oxygène. Ce projet sera un préalable pour l’installation future d’une unité de production de propulseur sur la lune. Pour sa part, SpaceX va construire des prototypes de tuyères pour le ravitaillement en orbite. Selon Elon Musk, PDG de SpaceX, cette technologie va permettre de ravitailler les propulseurs pour assurer le trajet vers Mars. Parmi les projets les plus notables, on peut également noter celui d’Astrobotic, en association avec l’Université Carnegie Mellon, pour le développement de petits rovers capables de transporter de petites charges utiles. Ils sont nécessaires pour préparer les futurs sites des atterrisseurs.

Dans le cadre du projet #Artemis, la #NASA octroie plus de 42 millions de dollars à 14 sociétés pour le… Click to Tweet
À lire aussi La NASA prévoit d’envoyer une femme sur la Lune avec le projet « Artemis »

AUCUN COMMENTAIRE