Netwrix, le fournisseur de solutions de cybersécurité des données, a annoncé la sortie de StealthAUDIT 11.5, sa plateforme d’audit et de reporting qui permet aux entreprises d’automatiser la gouvernance de la sécurité des données dans les environnements IT, sur site et dans le cloud. Cette nouvelle version offre des capacités étendues de découverte des données et de reporting des autorisations pour les bases de données dans le cloud et étend la gouvernance des données à Microsoft 365.

StealthAUDIT 11.5 permet de minimiser le risque de violation des données en offrant une meilleure visibilité des données sensibles, où qu’elles se trouvent. « Le Cloud Security Report de Netwrix a mis en évidence les préoccupations des entreprises en matière de sécurité des données dans le cloud, explique Steve Dickson, CEO de Netwrix. Fin 2020, les inquiétudes étaient telles que 62 % des organisations prévoyaient de retirer les données sensibles du cloud, ou l’avaient déjà fait, pour améliorer la sécurité de leurs données. La nouvelle version de StealthAUDIT permet aux organisations de réduire ce facteur de stress afin qu’elles puissent profiter pleinement du cloud, en toute sécurité ».

Traquer les données et les usages qui en sont faits

Grâce à cette ultime version de StealthAUDIT, les organisations peuvent protéger les données sensibles stockées dans le cloud. Elles peuvent savoir exactement ce qui est stocké dans leurs bases de données Azure, Amazon AWS Redshift, Aurora et RDS, mais également qui a accès au contenu critique et à quelle activité sont associées ces données. Elles peuvent en outre identifier et gérer les risques liés aux données sensibles dans OneDrive et Teams, déterminer si elles sont surexposées et repérer les activités suspectes qui y sont liées, telles que l’accès d’utilisateurs externes ou le partage de fichiers externes.

StealthAUDIT permet de réduire la surface d’attaque dans SharePoint et limiter l’empreinte des données. Il permet aux propriétaires de données de déterminer facilement si le contenu sensible doit être conservé ou supprimé, et de mettre en place des flux de travail de sécurité sans nuire à la productivité de l’organisation ou à l’accès des utilisateurs aux ressources. Par ailleurs, ses capacités d’automatisation apportent un gain de temps grâce à des mesures correctives prêtes à l’emploi. Celles-ci permettent de supprimer les autorisations directement attribuées, d’étiqueter les sites SharePoint en fonction des types de données sensibles qu’ils contiennent, etc.

Enfin, StealthAUDIT autorise la prise de contrôle sur davantage de stockages de données dans le cloud. Des connecteurs permettent aux entreprises de savoir où se trouvent les données sensibles dans les bibliothèques et notes Salesforce, les fichiers Google Drives personnels et partagés, Box, Azure Files et Azure Blobs.

publicité