Rick Scott, le sénateur de Floride, a présenté récemment un projet de loi obligeant les détaillants en ligne et les magasins d’applications à communiquer de manière visible le pays d’origine de chaque produit. Cette décision fait suite à la controverse récente concernant la découverte de l’origine russe de l’Application FaceApp. La proposition de Rick Scott permettra également d’inciter les consommateurs américains à éviter certains produits étrangers. Appelé “Promoting Responsability in Markets and E-Retailers Act of 2019” ou « PRIME », ce projet de loi s’appliquera à tous les sites web et plateformes de vente en ligne. Une fois cette législation adoptée, les sites devront fournir des détails sur le pays d’origine de chaque produit.

Une section du projet de loi est spécialement dédiée aux magasins d’applications. Elle indique que ces plateformes devront indiquer la nationalité du développeur, de l’éditeur et de la société mère ayant conçu l’application. Des régulateurs seront également nommés pour surveiller et sanctionner les fabricants d’applications fournissant de fausses informations. Si cette loi est approuvée par le Congrès, elle entrera en vigueur dans les 6 prochains mois. Pour le moment, les sénateurs sont en plein débat.

#PRIME : le nouveau projet de loi qui oblige les détaillants en ligne à révéler le pays d’origine de chaque… Click to Tweet
À lire aussi Projet de loi « Pacte » : vers une autorisation des essais sur routes des véhicules autonomes

AUCUN COMMENTAIRE