La Pologne a déposé hier une plainte pour montrer sa réticence par rapport à la nouvelle directive de l’Union européenne sur le droit d’auteur. Les autorités polonaises ont déclaré que cette législation va entrainer une censure non souhaitée dans les médias locaux et européens. Konrad Szymanski, le ministre adjoint des Affaires étrangères polonaises, a indiqué que l’adoption de ce système constitue un cas de censure préventive qui serait interdit par la constitution polonaise et par les traités de l’UE. Lors du vote, les députés polonais ont rejeté majoritairement la nouvelle mesure avec 33 contre, 8 pour, 2 abstentions, 6 nuls et 2 manquants.

La nouvelle directive de l’Union européenne sur le droit d’auteur a été approuvée par les pays membres en avril et elle entrera en vigueur le 7 juin prochain. Cependant, certaines clauses ont créé une polémique surtout au niveau de l’article 11 sur la taxe des liens permettant aux éditeurs de taxer des plateformes telles que Google pour la publication des actualités ainsi que sur l’article 13 indiquant que les plateformes devraient être responsables des contenus enfreignant le droit d’auteur de quelqu’un. Les utilisateurs des plateformes telles que Facebook, Google, Wikipédia et YouTube craignent que la directive puisse nuire à la façon dont ils vont utiliser ces sites à l’avenir. De plus, ces plateformes devront également s’assurer de manière proactive que les contenus protégés par un droit d’auteur ne soient publiés sur leur site.

La Pologne conteste la nouvelle directive de l’Union européenne sur le droit d’auteur Click to Tweet
À lire aussi La majorité des membres de l’UE a approuvé l’application des nouvelles lois sur le droit d’auteur en ligne

AUCUN COMMENTAIRE