Il y a quelque temps, IBM a déclaré avoir utilisé près d’un million de photos sur Flickr pour concevoir des dispositifs de reconnaissance faciale. Ces photos ont ensuite été partagées avec des chercheurs extérieurs. Malgré cette initiative, les personnes photographiées sur Flickr n’ont pas consenti à ce que leurs photos soient exploitées d’une telle manière. Certains redoutent même que ces systèmes puissent servir pour les surveiller et les reconnaître partout où ils vont. L’un des photographes de Flickr a indiqué à la NBC que toutes les personnes qu’il avait photographiées n’étaient pas au courant de l’usage réel de leurs photos.

Les photos utilisées par IBM font partie d’une collection de 99,2 millions de photos qui est connue sous le nom de « YFCC100M ». Toutes les images de ce catalogue ont été partagées sous une licence « Creative Commons » qui signifie généralement qu’elles peuvent être exploitées librement sous certaines limitations. IBM a expliqué qu’elle avait besoin d’une énorme quantité de données pour se former à l’équité des systèmes de reconnaissance faciale. Certains analystes pensent que le principal objectif de la firme serait d’empêcher l’IA d’être préjudiciable à certains groupes. De plus, IBM avait déjà indiqué à The Verge qu’elle ne participerait pas aux projets impliquant le profilage racial. Les porte-paroles de l’entreprise ont également rajouté qu’ils prennent très au sérieux la protection de la vie privée des personnes. L’accès aux différentes photos n’est disponible que pour les chercheurs et aucun contenu n’est accessible au grand public.

Les personnes photographiées sur #Flickr n’acceptent pas qu’#IBM exploite leurs photos pour développer des… Click to Tweet
À lire aussi Pourquoi les grands acteurs high tech US veulent réguler la reconnaissance faciale

AUCUN COMMENTAIRE