En octobre dernier, Microsoft a décroché un énorme contrat de cloud computing avec le gouvernement américain : le contrat JEDI (Joint Enterprise Defense Infrastructure). Le PDG d’AWS, Andy Jassy, avait contesté cette décision. Après avoir porté l’affaire devant le tribunal, il décide maintenant d'alerter l’opinion publique. Devant les journalistes lors la conférence AWS re:Invent à Las Vegas, le dirigeant a déclaré que l’attribution du contrat JEDI au profit de Microsoft était entachée d’ingérence politique et de partialité. En octobre, Amazon était pourtant considérée comme favorite pour décrocher le contrat.

Andy Jassy pense que Microsoft a été privilégié par rapport à AWS à cause du rapport houleux entre le président Donald Trump et le PDG d’Amazon Jeff Bezos. Pour rappel, ce dernier est aussi le propriétaire du Washington Post, considéré par la Maison-Blanche comme l'une des principales sources anti-Trump. Andy Jassy déclare examiner minutieusement les procédures d’adjudication du contrat. Il a déjà tenu les mêmes propos devant ses collaborateurs chez AWS lors d’une réunion en novembre, dont Business Insider a obtenu une partie des enregistrements. Pendant la réunion, Andy Jassy a clairement lancé un appel au patriotisme et à la sécurité nationale.

À lire aussi USA : Microsoft vs Amazon, 10 milliards de dollars à la clé et un projet : JEDI (Joint Enterprise Infrastructure)

AUCUN COMMENTAIRE