Neuralink, la startup créée par le milliardaire Elon Musk en 2017, a déclaré récemment au New York Times qu’elle travaille actuellement sur un nouveau projet visant à créer une nouvelle interface cerveau-machine. Cette initiative consiste à implanter des puces électroniques et des fils ultra-fins dans le cerveau humain pour résoudre certains troubles cérébraux. Elon Musk a déclaré qu’à long terme, Neuralink permettra également de créer une sorte de symbiose avec l’intelligence artificielle. Toutefois, le principal objectif de Neuralink se concentre surtout sur des projets médicaux.

Les scientifiques de Neuralink ont souligné lors de l’interview que la société a encore un long chemin à parcourir avant de pouvoir proposer un service commercial. Toutefois, ils ont décidé de dévoiler leur projet, car ils comptent publier des documents pour faire connaitre les différentes avancées aux communautés universitaires et de recherches. Max Hodak, le président et cofondateur de Neuralink, a indiqué que la technologie de sa firme pourrait être utilisée un peu plus tôt dans le domaine médical. Différentes applications sont déjà envisagées. Le dispositif permettra par exemple aux personnes amputées de retrouver leur mobilité en utilisant des prothèses robotiques ou d’inverser les déficiences visuelles, auditives ou sensorielles. La firme projette de commencer les expériences sur des sujets humains dès l’année prochaine. Cette initiative se fera en collaboration avec des neurochirurgiens de Stanford et d’autres institutions.

#Neuralink, la #startup d’#ElonMusk, projette d’implanter des puces électroniques dans des cerveaux humains Click to Tweet
À lire aussi La firme spatiale d’Elon Musk va lancer 60 satellites dans l’espace

AUCUN COMMENTAIRE