Une équipe de chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) a créé récemment un nouveau système qui comprend intuitivement certaines lois de la physique. Appelé ADEPT, ce dispositif est capable d’analyser un objet dans une vidéo pour prédire comment il va se comporter en fonction des lois de la physique. Il serait également en mesure d’exprimer sa surprise si un objet qu’il regarde disparait, change de place ou fait quelque chose d’inattendu. Les chercheurs du MIT ont déclaré qu’ADEPT va permettre à d’autres chercheurs de développer une intelligence artificielle plus intelligente à l’avenir. Ce système fournira également une meilleure compréhension de la façon dont les nourrissons interprètent le monde qui les entoure. Kevin A. Smith, l’un des co-créateurs d’ADEPT, a déclaré qu’au moment où les bébés ont trois mois, ils ont une idée du fait que les objets ne disparaissent pas, ne se déplacent pas tout seuls et ne se téléportent pas. C’est en capturant et en formalisant ces connaissances qu’ils ont pu transformer la cognition infantile en un système d’intelligence artificielle. Kevin A. Smith a ensuite rajouté que lui et son équipe sont parvenus à créer des modèles d’intelligence artificielle dont la manière de distinguer des scènes de base plausible ou non plausible se rapprocherait à celle des humains.

ADEPT fonctionne grâce à deux modules. Le premier lui permet d’examiner un objet, de connaitre sa forme, sa position ainsi que sa vitesse dans l’espace. Le principal avantage avec ce module est qu’il ne s’attarde pas sur les détails. Il se contente juste d’analyser la géométrie approximative d’un objet pour en déduire toutes les facettes. Grâce à ce dispositif, ce premier module est capable de prédire le mouvement de différents objets même ceux qu’il ne connait pas. C’est ce côté d’ADEPT qui le rend similaire aux nourrissons. Le deuxième module quant à lui est un système physique. Il partagerait certaines similarités avec les logiciels utilisés par les développeurs de jeux vidéo pour générer la physique du monde réel dans les jeux. Ce système analyse les données capturées par le module graphique pour réaliser une simulation de la manière dont un objet agira en fonction des lois de la physique. Une fois que les prédictions ont été réalisées, le système va ensuite les comparer aux images d’une vidéo. Si une divergence est remarquée entre ses prédictions et ce qui s’est réellement passé, le dispositif enverra un signal. Plus le signal est puissant, plus il est surpris de ce qui s’est passé. D’après les créateurs d’ADEPT, son niveau de surprise serait similaire à celui des humains.

À lire aussi Comment l’Intelligence artificielle et le digital ont repoussé les limites de la formation

AUCUN COMMENTAIRE