Microsoft et Oracle ont annoncé hier qu’ils vont connecter directement leur Cloud respectif pour permettre aux utilisateurs de transférer des charges de travail et des données de manière transparente entre les deux plateformes. Ce changement inclut également l’interopérabilité des identités. Pour Oracle, cette fusion signifie que ses utilisateurs pourront exécuter les services tels que Oracle E-Business Suite et Oracle JD Edwards sur Azure tout en utilisant une base de données Oracle. Les utilisateurs d’Azure pourront également consulter leurs bases de données Oracle via le Cloud de Microsoft. Grâce à cette alliance, les clients communs des deux firmes auront la possibilité de transférer l’ensemble de leurs applications existantes vers le Cloud sans avoir à restructurer leur architecture.

L’interconnexion directe entre les deux services n’est encore disponible que pour les utilisateurs d’Azure US East et du centre de données Ashburn d’Oracle. Toutefois, les deux firmes prévoient d’étendre cette fonctionnalité dans les autres régions dans les meilleurs délais. La nouvelle plateforme Cloud Microsoft/Oracle va prendre en charge des applications JD Edwards EnterpriseOne, E-Business Suite, PeopleSoft, Oracle Retail et Hyperion sur Azure ainsi que les données Oracle telles que RAC, Exadata et la base de données autonomes Oracle exécutées sur sa plateforme Cloud.

#Microsoft et #Oracle ont décidé de fusionner leur service #Cloud Click to Tweet
À lire aussi Microsoft et Sony : une alliance qui en dit long

AUCUN COMMENTAIRE