Dans le cadre de l’évènement Microsoft 365 Developer Day, Microsoft a déployé plusieurs outils de développement pour permettre aux développeurs d’adapter leurs applications à Windows 10X, la version de Windows destinée aux appareils à double écran. L’émulateur Windows 10X va aider les développeurs à prévisualiser l’affichage de leurs applications sur un double écran. Si pour le moment ce type d’appareil n’est pas encore disponible sur le marché, la Surface Neo, l’ordinateur à double écran de Microsoft, ainsi que des appareils similaires d’autres marques pourraient arriver sur le marché d’ici quelques mois.

Microsoft a indiqué que toutes les applications Windows actuelles seront prises en charge par défaut sur ses appareils à double écran. Toutefois, les développeurs devraient adapter leurs applications pour exploiter les différentes performances de ce type d’appareil. Microsoft met actuellement à la disposition des développeurs trois modèles pour la conception d’applications pour appareil à double écran comme : la mise en place d’espaces de travail étendue pour le développement d’une application sur deux écrans, un outil destiné pour les écrans ciblés qui affichent une application sur un écran et ses outils sur un autre ainsi qu’un autre outil pour le développement d’applications connectées pour deux applications exécutées côte à côte en simultanée sur les deux écrans.

Microsoft a également lancé de nouvelles API JavaScript ainsi qu’une requête multimédia CSS pour aider les développeurs qui créent leurs applications comme PWA et WebViews via HTML, CSS OU JavaScript à utiliser deux écrans. D’après Microsoft, le but de cette initiative serait de créer des expériences interopérables à double écran sur les navigateurs et les systèmes d’exploitation. De plus, Xamarin, la plateforme de développement multiplateforme de Microsoft a également bénéficié d’une prise en charge double écran dans Xamarin.Forms ainsi que dans sa boîte à outils d’interface utilisateur. Des modules à double écran React Native ont également été mis à la disposition des développeurs.

À lire aussi Steven Sinofsky, ancien chef de Windows, revient sur la sortie de l’iPad il y a 10 ans et ses conséquences pour Microsoft

AUCUN COMMENTAIRE