L’Union Européenne a publié récemment un livre blanc qui traite de la meilleure façon de se préparer à l’ère numérique. D’un point de vue général, ce plan consiste à renforcer la souveraineté de l’UE dans le domaine de la technologie et de trouver des alternatives aux produits proposés par les géants américains de la technologie. Les principaux objectifs de l’UE s’appuient surtout sur la mise en place d'un marché commun pour le partage de données, le développement des technologies locales ainsi que sur la réglementation de l’Intelligence artificielle. Ursula von der Leyen, la présidente de la commission européenne, a déclaré que l’Europe disposait de tous les atouts nécessaires pour façonner son avenir numérique. D’après elle, ce nouveau plan va permettre aux citoyens et aux entreprises européennes de profiter pleinement de la transformation numérique.

Le développement de l’Intelligence artificielle fait partie des principaux points énoncés par le livre blanc de la commission européenne sur l’avenir du numérique. En effet, les politiciens estiment que cette technologie va apporter de grands changements dans la façon dont nous vivons actuellement nos vies. Selon eux, l’IA peut modifier différents marchés comme les soins de santé, les transports, la publicité, la police, la publicité ainsi que l’éducation. Toutefois, la façon dont l’IA pourrait être utilisé par les forces de l’ordre rend certains législateurs sceptiques, car cela va à l’encontre des droits fondamentaux des personnes. En effet, l’Europe a toujours été réticente sur le fait qu’un ordinateur puisse discriminer des individus pour des motifs qui sont actuellement régis par la loi. C’est pour cette raison que la réglementation de l’IA sera codifiée pour s’assurer que ces systèmes soient transparents et que les utilisateurs soient aussi redevables en droits.

L’UE prévoit de booster le développement de l’IA en investissant plus de 20 milliards d’euros dans le secteur au cours des 10 prochaines années. De plus, la commission estime que le fonctionnement d’une IA s’appuie uniquement sur des données. C’est pour cette raison que l’UE prévoit de créer un marché unique de données pour développer de nouveaux systèmes d’IA utiles et conformes à l’éthique. Ursula von der Leyen a souligné que le nouveau plan de l’avenir numérique de l’UE va permettre à l’Europe de faire ses propres choix technologiques en s’appuyant sur ses propres valeurs tout en respectant ses propres règles.

À lire aussi L’Union européenne prévoirait d’interdire temporairement la reconnaissance faciale dans les lieux publics
PARTAGER
Photo du profil de Léa Faure
Journaliste IT, IT Social

AUCUN COMMENTAIRE