L’Union Européenne a mis en place une nouvelle politique permettant aux citoyens de contrôler la manière dont leurs données de reconnaissance faciale seront utilisées. Cette initiative viserait à limiter l’utilisation à l’aveugle de la technologie de reconnaissance faciale. Cette directive donnera également aux citoyens le droit de savoir à quel moment leurs données seront utilisées. Le rapport de l’UE indique que les restrictions sur les technologies de reconnaissance faciale font partie d’un vaste plan visant à mieux réglementer l’utilisation de l’intelligence artificielle. Dans cette initiative, l’UE compte établir une norme mondiale pour la règlementation de l’IA avec des règles claires, prévisibles et uniformes pour la protection des individus.

Le rapport de l’UE indique clairement que les applications d’IA peuvent poser des risques importants pour les droits fondamentaux. Selon eux, les systèmes d’IA non réglementés sont capables de prendre des décisions pouvant affecter des citoyens, sans explication. Plusieurs études ont montré que la technologie de reconnaissance faciale était inexacte, mal utilisée et mal traitée. Dans certains cas, ils peuvent contribuer à la mise en danger de la vie d’autrui. Le projet de l’UE visant à cibler l’utilisation sans discernement des technologies de reconnaissance faciale dans les lieux publics va s’étendre aux entités publiques et privées. Toutefois, certains défenseurs des droits de l’homme estiment qu’il serait préférable d’interdire une technologie qui peut être utilisée pour cibler des communautés vulnérables.

L’#UE limite l’utilisation à l’aveugle de la #technologie de #reconnaissancefaciale Click to Tweet
À lire aussi Oakland City rejette l’utilisation de la reconnaissance faciale par le gouvernement américain

AUCUN COMMENTAIRE