L’Organisation des Nations Unies a publié récemment un rapport indiquant que les assistants vocaux à intelligence artificielle renforcent les stéréotypes néfastes liés au genre. Cette situation serait due au fait que la plupart d’entre eux ont des voix féminines. Le document stipule que les entreprises de technologie ont obligé les utilisateurs à se reposer sur des perceptions désuètes et préjudiciables des femmes, car ils ont nommé les assistants vocaux avec des noms féminins comme Alexa ou Siri et ils les ont donné des voix féminines par défaut. De plus, l’ONU a rajouté que les entreprises de technologie n’ont pas réussi à mettre en place des règles strictes contre les propos hostiles, abusifs et sexués.

Les entreprises comme Apple et Amazon se constituent d’équipes d’ingénieurs exclusivement masculines. Comme la plupart des assistants vocaux ont des voix féminines, cette situation pousserait les gens à penser que les femmes sont des assistantes dociles, désireuses de plaire et disponibles à la demande en appuyant sur un simple bouton ou à l’aide de la commande vocale. L’année dernière, Business Insider a déclaré qu’Amazon a décidé d’opter pour une voix féminine, car sa tonalité serait plus compréhensive et rassurante pour les utilisateurs. De nos jours, certaines firmes essaient de changer les conceptions stéréotypées dans le domaine des assistants vocaux. Google propose actuellement différentes options de voix pour son assistant vocal. De plus, les utilisateurs ont la possibilité de choisir entre une voix masculine ou féminine.

L’#ONU déclare que les #assistantsvocaux à #Intelligenceartificielle renforcent les stéréotypes sexistes Click to Tweet
À lire aussi Les analystes de Juniper Research prévoient une hausse de l’utilisation des assistants vocaux pour les prochaines années

AUCUN COMMENTAIRE