Wing est la première société de drones à obtenir une certification en tant que transporteur aérien. Cette filiale d’Alphabet a ainsi étendu ses partenariats pour tester la rentabilité et la pertinence du service de livraison par drone. Les principaux objectifs de ce test sont surtout de déterminer si la livraison par drone peut être une alternative aux camions et aux voitures pour les trajets courts, appelés aussi « au dernier kilomètre ». Pour réaliser ce test, Wing s’est associé à trois entreprises : FedEx pour la livraison de colis, Walgreens pour celle de médicaments et Sugar Magnolia, une entreprise locale de produits artisanaux. Le test va s’effectuer à Christiansburg en Virginie.

Les trois entreprises partenaires de Wing ont chacune leurs intérêts propres à participer à ce test. Pour FedEx, c'est l’occasion de livrer directement les colis aux domiciles de ses clients. L’entreprise a, pour l’occasion, inventé un boîtier spécial. De son côté, Walgreens veut accélérer la livraison de médicaments sans ordonnance aux personnes qui en ont besoin. Son objectif est surtout celui d’améliorer l’accès aux soins sur la ville. Mais c’est la société Sugar Magnolia qui a plus à y gagner. Elle aura surtout l’avantage sur ses concurrents en réussissant à étendre ses services. Le ministère des Transports des États-Unis a également ses propres intérêts dans la réalisation de ce test de livraison. En effet, il vise à déterminer les défis à relever pour l’intégration des drones dans l’espace aérien, notamment par rapport aux risques que cela représente sur la sécurité publique. Wing s’est aussi associé à Amazon qui a créé son propre service de livraison par drone de paquets personnalisés. Toutefois, cette dernière ne s’est pas encore décidée à étendre ses tests.

La société filiale d’#Alphabet, #Wing, procède à ses premiers tests de livraison par #drones avec #FedEx,… Click to Tweet
À lire aussi UPS Flight Forward : la nouvelle filiale de livraison par drone d’UPS

AUCUN COMMENTAIRE