D’ici 2020, la Fédération internationale de robotique estime le nombre de robots à plus de 3 millions. Les débats sont ouverts quant à l’importance de l’automatisation dans le milieu du travail. L’Asie serait le pays qui domine le plus avec la Corée du Sud, et affiche une densité de 8 fois plus que la moyenne (631 contre 74 pour 10.000). Avec 132 robots pour 10.000 employés, la France se trouve bien plus en dessous. Le gouvernement chinois ambitionne quant à lui de figurer dans le top 10 des pays les plus automatisés d’ici 2020.

En réponse à l’inquiétude du public, la Fédération internationale de robotique affirme que la montée en puissance de l’automatisation ne devrait pas affecter le monde du travail plus que les précédentes innovations technologiques. Les robots et les humains vont pouvoir continuer à travailler ensemble. Cependant, elle précise que cela aura son impact sur les profils et les compétences exigées.

Le rapport effectué par l’organisme encourage fortement les entreprises à optimiser les formations pour affronter l’évolution effrénée du monde de la robotique. La Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (CNUCED) considère notamment l’essor de la robotisation comme une menace pour l’emploi, surtout dans les pays développés.

L’essor de la #robotisation, une menace pour l’emploi ? Click to Tweet
À lire aussi Made in China 2025 : la Chine mise sur les robots industriels

AUCUN COMMENTAIRE