Deux nouvelles enquêtes réalisées auprès des professionnels de l’informatique ont permis de conclure que l’erreur humaine serait la principale cause de violation de sécurité des données informatiques en entreprises. La première étude a été menée par BetterCloud. Les résultats montrent que plus de 62% des informaticiens ont déclaré que la plus grande menace pour la sécurité provient d’utilisateurs finaux bien intentionnés, mais négligents. La deuxième enquête réalisée par Ponemon Institute auprès de 5 200 professionnels de l’informatique indique que 54% des personnes sondées ont déclaré que les erreurs des employés seraient la principale menace pour les données sensibles.

L’erreur humaine permettrait à des individus mal intentionnés d’infiltrer le réseau informatique d’une entreprise. Cela peut être dû à des mots de passe faible ou suite à la consultation de  courriers électroniques inconnus. Face aux résultats de ces enquêtes, certains informaticiens ont déclaré que les entreprises sont dans l’obligation de mettre en place les ressources nécessaires pour créer une infrastructure de sécurité solide. Ce dispositif doit inclure des outils à jour et une surveillance proactive de la sécurité pour anticiper les erreurs humaines. Selon eux, les utilisateurs finaux peuvent ouvrir une brèche à des menaces, mais le rôle principal des informaticiens est d’empêcher que cela ne se produise.

L’erreur humaine serait la principale cause de violation de #sécurité des #données informatiques Click to Tweet
À lire aussi La confiance : plus qu’un simple mot dans le monde de la cybersécurité

AUCUN COMMENTAIRE