Les régulateurs de l’État de New York ont récemment ouvert une enquête sur Goldman Sachs, concernant des allégations de discrimination fondée sur le sexe au niveau d’Apple Card, la carte de crédit basée sur la technologie d’Apple. Cette décision fait suite à une série de tweets viraux d’un consommateur qui partageait des limites de crédit très différentes accordées à lui et à sa femme lorsque les deux ont demandé la carte. L’un des porte-parole du département des services financiers de New York a indiqué que le ministère va mener des investigations approfondies pour déterminer si les consommateurs de l’Apple Card sont traités de manière égale et sans distinction de sexe suivant la loi de New York.

La semaine dernière, David Heinemeier Hansson, le créateur de l’application web « Ruby on Rails », a publié un post expliquant la manière dont lui et sa femme ont demandé la carte Apple. Il affirme que malgré des données financières similaires, sa femme a reçu une marge de crédit beaucoup plus petite que la sienne. Le programmeur a également partagé sa frustration concernant la formation du service client pour le traitement des accusations de discrimination fondée sur le sexe. Il aurait abordé le problème avec deux représentants d’Apple. Toutefois, ces derniers lui ont répondu que le problème provenait simplement de l’algorithme et non d’une intention de discrimination.

Les tweets viraux de David Heinemeir Hansson ont suscité une large discussion sur les algorithmes entre les détenteurs de cartes Apple ayant partagé des expériences similaires, dont le cofondateur d’Apple, Steve Wozniaken faisait partie. Ce dernier a déclaré qu’il avait également 10 fois la limite de crédit par rapport à sa femme alors qu’ils ne disposent pas de comptes ou de cartes de crédit distincts ni d’actifs distincts.

À lire aussi Apple Card : la nouvelle carte de crédit d’Apple

AUCUN COMMENTAIRE