Dans une publication parue hier, Intel a annoncé l’acquisition de la startup israélienne de fabrication de puces AI Habana Labs. Le coût de l’opération s’élèverait à 2 milliards de dollars. Cette acquisition permettrait à Intel de se démarquer de la concurrence sur le marché de l’IA, et globalement sur celui du mobile. Avec ce rachat, Intel complète sa série d’investissements dans la technologie IA après avoir investi dans Nervana Systems et Movidius. Dans tous les cas, la procédure d’acquisition confirme les rumeurs selon lesquelles Intel projetterait d’acheter Habana Labs. Pour rappel, un peu plus tôt dans l’année, cette dernière a présenté son processeur d’apprentissage AI Gaudi qui serait quatre fois plus puissant que les puces de type GPU.

Selon Intel, le marché des puces IA représenterait plus de 24 milliards de dollars d’ici 2024. L’achat de Habana Labs lui donne un avantage certain face à ses principaux concurrents. Rien qu’en 2019, Intel entend déjà réaliser un chiffre d’affaires de 3.5 milliards de dollars sur son activité IA, ce qui représente une croissance de 20 % en seulement un an. Navin Shenoy, directeur général de l’activité « data » d’Intel, déclare que l’opération de rachat de Habana Labs fera progresser la stratégie AI de la société pour proposer différentes solutions de performance à ses clients. Il précise aussi que les technologies développées par Habana Labs permettront à Intel de compléter sa famille de processeurs d’apprentissage de haute performance, nécessaires pour répondre à la charge de travail du développement des technologies IA. Pour l’instant, Habana Labs garde un statut indépendant, ce qui lui permet de garder toute son équipe de gestion.

À lire aussi Plundervolt : Une Faille sur la sécurité SGX des puces Intel

AUCUN COMMENTAIRE