En attendant qu’une taxe mondiale soit définie à l’encontre des GAFA, la Commission européenne est en plein débat concernant la taxation de ces géants du web en Europe. La France propose, par l’intermédiaire de son ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, un impôt à hauteur de 3% sur les bénéfices obtenus de certaines activités. L’Allemagne quant à lui vise plus une mesure à l’échelle mondiale et à fixer rapidement, selon son ministre des Finances Olaf Scholz. Ce dernier estime que l’UE tarde à prendre des décisions sur le sujet. L’objectif est de limiter le transfert des revenus vers les paradis fiscaux.

Le gouvernement allemand propose une imposition minimale des bénéfices des multinationales, surtout les géants comme les GAFA. Il ne veut pas que la loi se limite uniquement à l’Europe mais qu’elle s’étende au niveau mondial. Cette proposition de l’Allemagne arrive juste au moment où les tensions commerciales avec les Etats-Unis sont de plus en plus rudes. Une telle taxation pourrait se répercuter sur l’industrie automobile allemande.

Un impôt minimum mondial pour la taxation des #GAFA selon l’Allemagne Click to Tweet
À lire aussi Les GAFA accusés de fuites massives de données personnelles

AUCUN COMMENTAIRE