Pour marquer un peu plus sa présence dans le secteur du « cloud », IBM vient de faire la plus grosse transaction de son histoire. Elle vient d’acquérir Red Hat, l’éditeur de logiciels open source, pour 34 milliards de dollars, soit 190 dollars par action. Red Hat est également le premier distributeur de GNU/Linux, le système d’exploitation alternatif aux logiciels de Microsoft. Pour honorer son achat, IBM devra renoncer au rachat d’actions en 2020 et 2021 mais aussi s’endetter. La transaction a déjà été approuvée par le Conseil d’administration des deux sociétés. L’opération sera bouclée vers le deuxième trimestre 2019.

Cet achat affirme la volonté de Virginia Rometty, l’actuelle PDG d’IBM de vouloir étendre le domaine d’activités du groupe. Elle veut exploiter le domaine de l’informatique dématérialisée qui prend de plus en plus de place dans le marché. Son objectif est de faire d’IBM le premier fournisseur mondial de cloud hybride. Grâce à cette acquisition, le groupe américain va booster son chiffre d’affaires, et en parallèle sa marge brute dans les douze prochains mois.

#IBM : 34 milliards de dollars pour l’achat de #RedHat Click to Tweet
À lire aussi IIoT : l’Internet des menaces selon IBM

AUCUN COMMENTAIRE