Hewlett Packard Enterprise (HPE) a annoncé la conclusion du rachat de la startup Scytale, spécialisée dans le domaine de la sécurité native du cloud. La technologie utilisée par cette petite entreprise est basée sur le protocole en libre accès SPIFFE (Secure Production Identity Framework For Everyone). Les deux sociétés n’ont pas communiqué le montant de la transaction. Le co-fondateur de Scytale, Sunil James, se réjouit que HPE s'engage à respecter les racines open source de sa société. Le dirigeant déclare par ailleurs que Scytale continuera à accompagner la communauté d’utilisateurs SPIFFE. Pour rappel, Scytale a réussi à lever un tour de table de financement de 8 millions de dollars en 2017. L’opération a été dirigée par Bessemer.

Scytale est une entreprise spécialisée dans la gestion de sécurité des accès applications à applications. Actuellement, ce type de process représente une importance grandissante en matière de cybersécurité, étant donné que de plus en plus d’échanges entre applications sans intervention humaine voient le jour. Ce type de mesure de sécurité informatique intéresse au plus haut point HPE, selon les propos de Dave Husak, directeur général de l’initiative cloudless de la société. Il indique que HPE compte proposer plusieurs stratégies d’interaction entre des plateformes cloud et plateformes de service aux entreprises. Ce type de technologie va ainsi jouer un rôle fondamental. En marge de cette opération, HPE va aussi continuer à soutenir les projets SPIFFE et SPIRE à travers la Cloud Native Computing Foundation.

À lire aussi Meg Whitman quitte le conseil d’administration de Hewlett Packard Enterprise

AUCUN COMMENTAIRE