Suite à un différend avec le régulateur de la concurrence en Turquie, Google a décidé de retirer les licences Android des nouveaux modèles de téléphones vendus dans le pays. Il y a près d’un an, l’organisme chargé de la régulation de la concurrence en Turquie a infligé une amende de 93 millions de lires (17,4 millions de dollars) pour violation du droit de la concurrence. Malgré le fait que Google ait déjà modifié certains des accords passés avec ses partenaires commerciaux, le régulateur du pays a déclaré que l’entreprise n’a pas encore modifié le moteur de recherche par défaut des smartphones. Suite à cela, Google a publié un communiqué informant ses partenaires commerciaux que les demandes de licence pour les nouveaux smartphones destinés pour le marché turc ne seront plus accordées. Cette décision signifie que les utilisateurs turcs ne pourront plus accéder aux services de Google Play Store ainsi qu’aux applications comme Gmail et YouTube. Toutefois, Google a affirmé que les modèles d’appareils existants ne seront pas affectés par cette restriction.

Google a affirmé qu’il serait en train de négocier avec le régulateur de la concurrence en Turquie pour résoudre la situation. La société a également demandé à ses partenaires commerciaux de faire pression sur le ministre turc du commerce et auprès de l’autorité de la concurrence du pays pour reconsidérer leur décision. Le régulateur turc de la concurrence a commencé à ouvrir une enquête sur Google en 2017, suite à une plainte déposée par son concurrent Yandex. Un après les investigations, le régulateur a décidé d’infliger une amende à Google tout en lui accordant un délai de 6 mois pour résoudre les problèmes identifiés. Toutefois, suite aux différentes modifications apportées par Google dans ses contrats cette année, le régulateur a estimé que ces changements n’étaient pas conformes à leurs attentes, ce qui les a poussé à infliger une amende de 0,05% sur les revenus journaliers de Google jusqu’à ce que les problèmes soient réglés.

À lire aussi Google ajoute plus de contenus d’actualité dans ses résultats de recherche

AUCUN COMMENTAIRE