Les analystes du monde entier étaient impatients de connaitre les derniers résultats financiers de Google. Ils ont cependant été déçus, car la firme refuse toujours de partager les chiffres concernant ses revenus sur le Cloud. En 2018, la société de Sundar Pichai a déclaré avoir réalisé un chiffre d’affaires d’un milliard de dollars pour le trimestre avec les services Google Cloud Platform et G Suite. Suite à cette divulgation, les analystes ont souligné que les chiffres communiqués par Google ne constituaient qu’une partie de ses revenus par rapport aux revenus de Microsoft et Amazon qui se situent entre 4 et 5 milliards de dollars par trimestre. Face à cette critique, Google a décidé de ne plus publier ses revenus sur le Cloud, tout comme sa maison mère Alphabet.

Même si Sundar Pichai n’a donné aucune précision sur les revenus de sa firme sur le Cloud, il a affirmé que Google Cloud est une entreprise de plusieurs milliards de dollars qui connaît une forte croissance. Selon lui, ce service a connu un réel succès en 2018 avec plus de 5 millions de clients payants. Bien que Google ne veuille pas divulguer ses résultats pour cette année, certains analystes tentent d’estimer son revenu sur le Cloud. Le bureau d’études Canalys déclare que la firme aurait pu générer 2,2 milliards de dollars pour le trimestre, car elle a conclu plusieurs contrats importants.

#Google refuse toujours de publier les revenus générés par son service de #Cloud Click to Tweet
À lire aussi Comment concilier datacenter et cloud

AUCUN COMMENTAIRE