Après avoir exploité le service pendant quelques années dans plusieurs pays, Google annonce la fin de son service de WiFi gratuit « Station ». Ce dernier était déployé dans plus de 5000 emplacements dans le monde, dont 400 dans des gares en Inde. Le service est aussi présent au Brésil, aux Philippines, au Mexique, en Indonésie et au Vietnam. Désormais, Google arrête Station au niveau mondial. La principale raison de cette décision relève de la difficulté de l’entreprise à développer le service lui-même et d’assurer sa durabilité. En effet, Google était contraint de s’adapter aux différentes contraintes techniques liées aux services internet de chaque pays. Le géant du net devait travailler avec plusieurs fournisseurs. En Inde, Google travaillait avec RailTel, Indian Railways et Pune Smart City. En Afrique du Sud, la collaboration était établie avec Think WiFi. De plus, Google estime aussi que la baisse des coûts d’internet et la prévalence de la 4G rendaient le service Station inutile. Enfin, la décision était motivée par la hausse du coût de la maintenance. Google a essayé de monétiser le service en proposant des annonces aux utilisateurs.

Malgré l’abandon de Station, Google exhorte ses partenaires à offrir un service alternatif qui bénéficiera à la communauté dans les endroits où Station était présent. Dans cette optique, RailTel a déclaré qu’elle ne va pas abandonner le service de WiFi gratuit dans les gares. C’est aussi le cas en Afrique du Sud où Google va transférer le service de WiFi gratuit à Think WiFi.

Google Station était un service très populaire. Selon Google, il comptait plus de 8 millions d’utilisateurs mensuels pour une consommation de données de 350 Mo par session. Lancé en 2015, Station a desservi pas moins de 400 gares en Inde, à commencer par la station de Mumbai Central en 2016. Le service a ensuite été déployé dans d’autres endroits comme les cafés et les centres commerciaux. En Afrique du Sud, Station n’était présent que depuis 2019. Google a décidé d'arrêter son service après seulement quelques mois de déploiement. Par ailleurs, Google n’est pas la première entreprise à avoir proposé le service de WiFi gratuit. Facebook, à travers son projet Internet.org, avait aussi le sien avant le lancement d’un autre service similaire en Inde, l’Express Wi-Fi. Alphabet avait aussi son projet Loon qui offrait une connexion internet au moyen de ballons stratosphériques. Facebook a aussi essayé de faire pareil en utilisant des drones utilisant l’énergie solaire.

À lire aussi RGPD : La DPC irlandaise ouvre deux enquêtes sur Google et Tinder
PARTAGER
Photo du profil de Léa Faure
Journaliste IT, IT Social

AUCUN COMMENTAIRE