Mercredi dernier, le gouvernement français a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de recherche en intelligence artificielle. Ce projet prévoit la mobilisation d’un financement de 665 millions d’euros dans le but de se hisser au plus haut niveau dans le domaine de l’IA. Cet investissement servira également à promouvoir la tradition française de recherche en Mathématiques. Cette nouvelle stratégie a été présentée à Toulouse par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche Frédérique Vidal et le secrétaire d’État au numérique Mounir Mahjoubi. D’après les autorités françaises, cette initiative vise à renforcer les recherches dans le domaine de l’IA pour permettre aux pays européens de concurrencer la Chine et les États-Unis.

Lors d’une interview accordée aux Echos, Frédérique Vidal a déclaré que la mise en place de ce plan de financement des recherches en IA permettra à la France de s’imposer en tant qu’acteur majeur de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé et du transport. Ce sont des secteurs où l’Hexagone a déjà une certaine avance par rapport à d’autres pays. Afin de renforcer ce projet, l’État va également investir 200 millions d’euros dans les 3IA, des centres spécialisés dans les recherches en IA. Pour ce financement, 4 pôles universitaires sont candidats à savoir Paris, Toulouse, Grenoble et Nice. Afin de mener à bien toutes les recherches, l’État prévoit aussi de débloquer près de 115 millions pour la création de superordinateurs ayant une capacité de calcul de 10 petaflops, ce qui équivaut à 10 millions de milliards d’opérations par seconde. Grâce à sa forte tradition de recherches mathématiques, la France fait partie des pays qui possèdent un énorme potentiel dans le domaine de l’IA. Cette notoriété a même poussé Mark Zuckerberg à faire un don de 5 millions de dollars pour participer à la réalisation du projet.

La France va investir 665 millions d’euros pour le développement de l’#intelligence artificielle Click to Tweet
À lire aussi La publicité de Lexus qui a été écrite par une intelligence artificielle

AUCUN COMMENTAIRE