Après que Facebook ait annoncé la création d’une nouvelle cryptomonnaie baptisée « Libra », de nombreuses institutions mondiales ont aussi commencé à s’intéresser au sujet. La Banque des règlements internationaux ou Bank of international Settlements (BIS) a déclaré que suite à la décision de Facebook, de nombreuses banques projetteraient aussi de créer leur propre monnaie numérique. Agustin Carstens, le directeur de la BIS a indiqué que sa firme va également tout mettre en œuvre pour fournir des devises numériques à la banque centrale. La monnaie virtuelle de Facebook a attiré l’attention des banques centrales, car le réseau social a prévu de lier sa valeur avec les monnaies mondiales établies. Garantissant ainsi une meilleure stabilité de Libra par rapport aux autres cryptomonnaies comme le Bitcoin et Ethereum dont la valeur ne cesse de changer.

La BIS a également souligné que l’entrée de Facebook dans les services financiers pourrait le rendre plus puissant. Leur rapport annuel indique qu’une grande société de technologie pourrait établir rapidement une position dominante dans le secteur des services financiers en profitant de son vaste réseau d’utilisateurs et des effets de réseaux associés. Pour le moment, Facebook devrait déployer des efforts considérables pour lancer sa nouvelle cryptomonnaie. Toutefois, l’inquiétude des grandes banques montre que le réseau social est en train d’influencer le système bancaire actuel.

#FacebookLibra attire l’attention des institutions financières mondiales Click to Tweet
À lire aussi Facebook, Google et Amazon dominent complètement l’économie numérique mondiale

AUCUN COMMENTAIRE