Le réseau social Facebook a décidé de retirer son application VPN Onavo de Google Play après que TechCrunch ait dévoilé l’utilisation du code Onavo dans une application de recherche Facebook sur les adolescents. La firme de Mark Zuckerberg a déclaré que « Onavo Protect » sera fermée et que l’application cessera de collecter des données auprès des utilisateurs. Apple a également retiré cette application de l’App Store, car son fonctionnement ne serait pas conforme au programme de certificats d’entreprise pour les applications réservées aux employés. Face à cette situation, Facebook a aussi cessé de recruter de nouveaux utilisateurs pour tester son application de recherche. Malgré cela, certains analystes affirment que la fonctionnalité serait toujours opérationnelle.

Facebook a racheté Onavo pour une valeur de 200 millions de dollars en 2013. L’outil a permis à la firme de découvrir que WhatsApp envoyait plus de messages que Messenger, les poussant ainsi à racheter WhatsApp à près de 19 milliards de dollars. À ses débuts, Onavo était surtout utilisée pour limiter l’utilisation des données en arrière-plan de certaines applications tout en offrant un réseau VPN pour la sécurisation des informations personnelles des utilisateurs. Onavo a ensuite été exploitée pour collecter certaines données telles que le temps passé à utiliser les applications, les données mobiles, les sites web visités, le type d’appareil ainsi que le réseau utilisé selon un porte-parole de Facebook. Ces informations servaient ensuite à la réalisation d’études de marché permettant aux entreprises de proposer de meilleurs produits pour les clients.

#Facebook confirme la fermeture de son #application de spyware VPN Onavo Click to Tweet
À lire aussi Facebook recherche un scientifique pour développer des robots sur pattes et des mains robotiques

AUCUN COMMENTAIRE