Facebook a créé un nouveau système d’apprentissage automatique d’une IA destiné à la « désidentification » des individus dans un contenu vidéo. Il s’agit d’une fonctionnalité dont le développement a été tenté par d’autres acteurs comme D-ID. Mais vraisemblablement, Facebook AI Research a été le premier à en concevoir une vraiment fonctionnelle. Les ingénieurs ont affirmé que le système a pu déjouer les meilleurs outils de reconnaissance faciale actuels. Dans le détail, l’IA modifie légèrement le visage d’une personne à travers le mapping. L’image ainsi déformée n’est pas accessible au système de reconnaissance faciale. Ce système est également utilisable pour le son et la voix. Selon Lior Wolf, ingénieur chez Facebook AI Research, son équipe a utilisé un encodeur contradictoire en association avec un réseau de classificateurs pour former l’IA. Son fonctionnement ressemble ainsi en plusieurs points à celui du logiciel de deepfake Faceswap en déformant le visage de la personne avant de réintégrer les images générées dans une vidéo. Cette fonctionnalité ne sera pas ajoutée sur la liste des applications de Facebook. Google a également utilisé cette méthode de déformation de visages pour des vidéos de défilés de mannequins dans le but de former une IA de perception de profondeur vidéo.

Les travaux de Facebook seront présentés à la Conférence ICCV à Séoul, en Corée du Sud. Facebook veut devenir le leader mondial des applications de désidentification des utilisateurs, conformément à son objectif de lutter contre les campagnes de désinformation à travers ses plateformes de réseaux sociaux. Actuellement, la société est assignée en justice pour dévoilement de données personnelles. Elle risque une amende de 35 milliards de dollars.

À lire aussi Facebook propose de nouveaux outils pour lutter contre les désinformations lors des présidentielles américaines

AUCUN COMMENTAIRE