Sachant que les télétravailleurs sont majoritaires à utiliser au moins un de produits Microsoft, allant de l’OS Windows aux applications en ligne ou sur site, les tentatives d’hameçonnage ayant pour thème la marque Microsoft ont pris le dessus sur celle ayant pour thème le Covid-19. C’est ce que constate, Check Point Research l’entité recherche du fournisseur de solutions de cybersécurité.

Ainsi, Microsoft est passé de la cinquième place (qui représentait 7 % de toutes les tentatives de phishing par détournement de marque dans le monde au second trimestre 2020) à la première place du classement. De toutes les tentatives d’hameçonnage par usurpation de marque 19 % étaient liées au géant de la technologie, « car les pirates cherchaient à atteindre le plus possible de télétravailleurs pendant la pandémie de Covid-19 », expliquent les chercheurs de Check Point Research.

Les entreprises technologiques sont les plus usurpées

Dans le reste du palmarès, DHL fait son entrée, pour la première fois en 2020, dans le top 10 du classement, prenant la seconde place avec 9 % de toutes les tentatives de phishing par détournement de marque. Le secteur le plus susceptible d’être imité par l’hameçonnage par détournement de marque est celui de la technologie, suivi des banques, puis des réseaux sociaux. Cette suprématie des attaques par imitation des entreprises technologiques s’explique par le fait que les télétravailleurs étaient confrontés à des modifications technologiques liées au télétravail.

Au cours du troisième trimestre 2020, la messagerie a été la plateforme la plus couramment utilisée pour les tentatives d’hameçonnage par détournement de marque, représentant 44 % des attaques, suivie de près par le web, qui a été la seconde plateforme la plus utilisée, par rapport au second trimestre où elle était en première position. Voici le classement des marques les plus usurpées par ordre d’apparition dans les tentatives d’hameçonnage :

  1. Microsoft (19 %),
  2. DHL (9 %),
  3. Google (9 %),
  4. PayPal (6 %),
  5. Netflix (6 %),
  6. Facebook (5 %),
  7. Apple (5 %),
  8. Whatsapp (5 %),
  9. Amazon (4 %),
  10. Instagram (4 %).
publicité