Une nouvelle étude Xerox montre que 80 % des organisations interrogées considèrent que la capacité à automatiser les tâches et les processus est essentielle pour survivre à la crise. L’enquête « State and Fate of Small and Medium Business » de Xerox, menée par Morning Consult, a interrogé 1 200 décideurs d’entreprises comptant entre 25 et 1 000 employés. Elle révèle que 85 % des entreprises pensent qu’elles sont plus dépendantes que jamais des technologies de communication, de l’assistance informatique à distance et des matériels et logiciels de sécurité.

Plus d’un an après le début de la pandémie, le constat est patent : la dépendance à la technologie pour la continuité de l’activité en cas de crise est l’un des moteurs actuels de la transformation numérique. Ceci est également vrai pour les moyennes et petites structures qui, à part quelques secteurs pionniers, ont largement traîné pour entamer leur transformation numérique.

Une sortie de crise dans l’optimisme

Mieux encore, les entreprises qui ont massivement investi dans les technologies se montrent optimistes quant à la sortie de crise. En effet, selon les résultats de l’enquête, les sondés sont optimistes, car 64 % d’entre eux prévoient de sortir renforcés de la pandémie. Même si 81 % reconnaissent que la crise sanitaire les a rendus plus dépendants de la technologie, et que cette dépendance se poursuivra afin de soutenir et de sécuriser une main-d’œuvre distribuée. Ce qui explique que 75 % ont augmenté leur budget technologique de 34 % en moyenne par rapport à l’année dernière.

« Les PME/ETI constituent le fondement de l’économie et sont essentielles à une croissance économique soutenue, a déclaré Joanne Collins Smee, Chief Commercial, SMB and Channels Officer chez Xerox. Elles ont besoin de technologies conçues spécifiquement avec des experts locaux en matière de service et de support qui comprennent les besoins uniques de ces entreprises ».

publicité