Donald Trump a déclaré lors d’une interview accordée à la CNBC que les entreprises de technologie telles que Google, Facebook et Amazon ont fait preuve de discrimination à son égard. Le président américain a indiqué que ces entreprises étaient toutes contre lui lors de sa campagne électorale. L’année dernière, les dirigeants de Google, Facebook et Twitter ont dû comparaitre devant le congrès pour parler des allégations de partialité sur leur plateforme. Sundar Pichai, le PDG de Google, a nié ces accusations en affirmant devant le congrès que la seule mission de son entreprise était de fournir des informations précises et fiables. Jack Dorsey, le PDG de Twitter, a également déclaré que son entreprise s’efforçait d'appliquer ses règles de manière impartiale. Mark Zuckerberg a aussi démenti les accusations de partialité intentionnelle lors de sa comparution devant le congrès en avril dernier. Il a également insisté  sur le fait que son entreprise avait pour objectif d’être une plateforme pour toutes les idées.

Donald Trump a également reconnu qu’un certain monopole règne autour des activités des géants de la technologie. Il a aussi fait allusion à la réglementation de l’UE sur les géants de la technologie en indiquant que les États-Unis pourraient imposer une autre forme de réglementation. D’après lui, le gouvernement devrait prendre certaines mesures pour protéger les intérêts des entreprises locales comme Apple, Google et Facebook face aux différentes poursuites de l’UE.

#DonaldTrump déclare que les géants de la #technologie comme #Facebook, #Google et #Amazon le discriminaient Click to Tweet
À lire aussi Apple va connaitre des difficultés si Donald Trump persiste dans sa guerre commerciale contre la Chine

AUCUN COMMENTAIRE