Le navigateur Chrome de Google va bloquer les publicités perturbatrices dans le monde entier à partir du mois de juillet. Cette initiative entre dans le cadre de l’extension des pratiques de blocage qui est déjà entrée en vigueur en Amérique du Nord et en Europe depuis 2018. D’après Ben Galbraith, directeur de produit de Chrome, le navigateur cessera de diffuser les annonces répétées sur les sites du monde entier à partir du 9 juillet 2019. Les publicités filtrées seront celles qui enfreignent les normes définies par la « Coalition for Better Ads ou CBA ». La CBA regroupe différentes firmes comme Facebook, Google et Microsoft. Les normes relatives aux meilleures annonces du groupe reposent sur des études menées par des chercheurs de Google.

70 éditeurs représentant près de 300 domaines et 27 pays ont déjà accepté de se soumettre aux normes et aux exigences de la CBA. Cette conformité permettra aux éditeurs de sites d’échapper au filtrage des publicités en payant des frais au groupe. La date d’activation du blocage des publicités sur Chrome ne coïncide pas avec la date de sortie des nouvelles mises à jour du navigateur qui sont prévues pour le 4 juin pour Chrome 75 et le 30 juillet pour Chrome 76. D’après une étude de la CBA, Chrome serait de loin le navigateur le plus utilisé de la planète. Avec près de 67,2 % d’utilisateurs, il se place devant Firefox qui ne représente que 9,6 %.

Le dispositif de blocage de publicité de #Chrome sera mis en place dans le monde entier à partir de juillet Click to Tweet
À lire aussi La version Edge de Windows 10 sera remplacée par un dérivé de Chrome

AUCUN COMMENTAIRE