Après cinq jours de black-out, Garmin est enfin sorti de son silence pour confirmer l’attaque dont il a été victime et rassurer ses utilisateurs. Les 22 juillet dernier, les services de Garmin subissaient une attaque au rançongiciel. Le chiffrement de ses serveurs a paralysé certains de ses services, notamment le site web, le support client, les applications destinées aux utilisateurs, ainsi que les moyens de communication interne de l’entreprise. Rappelons que les services de synchronisation des activités physiques ainsi que le support aux utilisateurs sont toujours indisponibles.

Garmin annonçait hier dans un communiqué qu’une première évaluation de la nature de l’attaque était en cours d’étude et les premières mesures ont immédiatement été mises en place. « À ce jour, Garmin ne constate aucune consultation, perte ou vol de ses données clients, y compris des informations liées à son service de paiement sans contact Garmin Pay », explique le communiqué. En outre, les fonctions des produits Garmin n’ont pas été affectées, à l’exception de la possibilité d’accéder aux services en ligne.

Les systèmes touchés sont en cours de restauration

« Les systèmes concernés sont en cours de restauration et un retour à un fonctionnement normal est prévu dans les prochains jours. Il est toutefois possible que certaines informations puissent subir un retard de traitement, conséquence de la remise en route progressive des différents services », explique le fabricant de smartwatches. « Garmin est reconnaissant de la patience et de la compréhension de ses clients face à cette situation et l’ensemble de ses équipes met tout en œuvre pour fournir le plus rapidement possible un niveau de service et d’assistance à la hauteur de sa réputation. Garmin ne prévoit aucun impact significatif sur ses opérations ou ses résultats financiers en raison de cette panne. », ajoute-t-il.

1 commentaire