Digital Shadows affirme que la sécurité des consommateurs est gravement menacée. Ses recherches ont révélé l'existence de plus de 15 milliards d’identifiants et de mot de passe, volés puis vendus sur le Dark Web. Les pirates ont effectué plus de 100 000 violations de données différentes pour arriver à leurs fins.

Le Dark Web, le supermarché des receleurs

Quinze milliards, un nombre choquant représentant l’équivalent de plus de deux comptes pour chaque habitant de la Terre. Le nombre de violations de données est également alarmant. Après vérification, Digital Shadows confirme l’unicité de plus de 5 milliards d’identifiants, correspondant à des personnes qui existent réellement. Certains de ces comptes donnent accès à des informations sensibles qui peuvent nuire aux utilisateurs. Pour y remédier, les utilisateurs doivent varier leurs mots de passe pour chaque compte. Les organisations doivent également protéger les informations personnelles de leurs clients et employés.

Les informations entreprise valent plus cher

Sur le Dark Web, les informations d’identification permettant d’accéder aux systèmes d’information des entreprises sont vendues à des prix plus élevés. Celles qui comportent des mots comme « facture » ou « paiement » sont les plus demandées. On retrouve également sur le Dark Web des publicités de vente d’accès d’administrateur de domaine. Digital Shadows a trouvé des listes de grandes entreprises du secteur public, désormais menacées. Il affirme également que les malfaiteurs ont trouvé une méthode pour contourner l’authentification à deux facteurs, la clé de la réussite de leur coup dans l’anonymat absolu, sans susciter le moindre doute chez les vrais propriétaires de comptes.

publicité