L’ANSSI lance un appel à manifestation d’intérêt pour recenser les prestataires de service en cybersécurité qui souhaitent contribuer à la mise en œuvre des Parcours de cybersécurité proposés dans le cadre de France Relance. L’ANSSI bénéficie d’une enveloppe de 136 millions d’euros pour renforcer la cybersécurité de l’État et des territoires sur la période 2021-2022.

L’agence de sécurité déploie notamment des Parcours de cybersécurité auprès de bénéficiaires volontaires. Ces parcours permettent d’établir un diagnostic cyber et une feuille de route des actions de sécurisation à réaliser. L’appel lancé a pour but de recenser les prestataires de service en cybersécurité qui souhaitent contribuer à la mise en œuvre des Parcours de cybersécurité.

Assurer une protection durable de l’État

Les Parcours de cybersécurité proposent un prédiagnostic et un accompagnement, de la maîtrise d’ouvrage jusqu’à la mise en œuvre. Ils sont adaptés aux enjeux et besoins de sécurité de chaque organisation et possèdent plusieurs niveaux : Fondation, Intermédiaire, Avancé et Renforcé.

Ces actions de sécurisation sont mises en œuvre par des prestataires de service en cybersécurité appelés « prestataires terrain ». Ils sont choisis par les bénéficiaires pour travailler à leur profit. La contractualisation s’effectue directement entre le bénéficiaire et le prestataire identifié.

« France Relance est une belle opportunité pour les prestataires de service en cybersécurité. Leur rôle est déterminant pour assurer la protection durable de l’État, des collectivités territoriales, des établissements de santé et des organismes au service des citoyens » explique Guillaume Poupard, directeur général de l’ANSSI.

publicité