C’est en 1961 que le terme Moonshot a été utilisé pour la première fois par John F. Kennedy. Ce mot a été spécialement choisi pour désigner toutes les innovations technologiques les plus avancées ainsi que le bouleversement du marché qu’elles ont causé. Au début, Moonshot a été utilisé afin de nommer les investissements de la NASA ayant permis de réaliser le premier voyage vers la Lune. Ce projet a également vu la naissance de milliers d’innovations technologiques qui sont actuellement répandues sur le marché. C’est grâce aux Moonshot que les États-Unis sont restés les leaders sur le marché des nouvelles technologies depuis près de 50 ans.

La semaine dernière, la Chine a étonné ses concurrents, comme la NASA, en réussissant l’atterrissage de son vaisseau spatial Change 4 sur le côté obscur de la Lune. Envoyé par la CNSA, l’administration spatiale nationale de Chine, le vaisseau Change 4 a pour but de collecter des informations sur la face cachée de la Lune en ayant recours à la robotique. Cette mission constitue une réelle avancée dans le domaine spatial, car ce type de voyage n’a jamais été effectué auparavant. Tout comme le Moonshot américain, la Chine se veut aussi de bouleverser le domaine des voyages spatiaux pour devenir une superpuissance mondiale dans quelques années. La CNSA compte également renvoyer des hommes sur la Lune dans un délai de 6 à 8 ans. Même si la popularisation des innovations Moonshot (ndlr : plus facile d'améliorer un produit de 10 fois que de 10%) peut prendre des années à se concrétiser sur le marché, les entreprises qui ont suivi ce principe se sont ensuite imposées comme leaders : Apple avec l’iPhone, Uber avec ses services de voyage, Space (Elon Musk)...

La Chine investit pleinement dans les voyages #spatiaux en s’inspirant sur le modèle du #Moonshot américain Click to Tweet
À lire aussi Japon : un ascenseur spatial en vue

AUCUN COMMENTAIRE