La semaine dernière, les autorités chinoises ont proposé de nouvelles mesures visant à renforcer la sécurité des données des utilisateurs chinois. L’article 23 du projet indique que les entreprises qui diffusent des informations ou des publicités commerciales en exploitant les données des utilisateurs et des algorithmes doivent les étiqueter clairement avec le terme « ciblé ». Ils sont également dans l’obligation de fournir une fonctionnalité permettant aux utilisateurs de ne plus recevoir de messages ou de publicités ciblées. Toutefois, certains analystes estiment que ce projet de loi aura des répercussions négatives sur les revenus des entreprises dépendantes des activités de traitements de données.

Depuis 2017, la Chine a déjà présenté plusieurs mesures visant à mieux contrôler la manière dont les données sont exploitées sur son territoire. Cependant, la plupart des clauses proposées jusqu’à maintenant sont assez vagues et larges. C’est pour cette raison que le gouvernement local s’est efforcé de soumettre des mesures supplémentaires pour les consolider au fil du temps. Certaines législations se focalisent également sur des sujets liés à la sécurité nationale. L’article 29 des politiques de données indique que quand les utilisateurs se connectent sur le réseau internet local, le trafic de données ne doit pas être acheminé hors du pays. Michael Tan, de TechCrunch, a déclaré que cette mesure pourrait permettre à la Chine d’empêcher les cas frauduleux ainsi que l’accès à des sites web étrangers faisant la promotion d’activités commerciales illégales en Chine comme les sites de jeux d’argent.

La Chine déclare que les applications doivent obtenir le consentement des utilisateurs avant d’accéder à leurs… Click to Tweet
À lire aussi La Chine ferait appel à des satellites américains pour renforcer son système de surveillance national

AUCUN COMMENTAIRE