Les États-Unis jouissent actuellement d’une position de pouvoir unique dans le système financier mondial grâce à la suprématie du dollar américain. Cependant, certains pays ont trouvé une solution intelligente pour affaiblir le dollar grâce à la cryptomonnaie. L’année dernière, le gouvernement du Venezuela a lancé une nouvelle cryptomonnaie parrainée par l’état appelé « Petro ». Cette initiative avait pour but de contourner les sanctions américaines. le projet n’a cependant pas encore démarré, poussant ainsi l’administration à se tourner vers le Bitcoin. La semaine dernière, la branche espagnole d’ABC a déclaré que l’administration Maduro aurait mis au point un nouveau système visant à convertir le paiement des taxes sur les compagnies aériennes en Bitcoins ou en dollars. Le rapport indique également que les responsables gouvernementaux utilisaient des portefeuilles numériques pour transférer la monnaie vers des bourses de Hong-Kong, de Russie, de Hongrie et de la Chine où ils les convertissent en dollars pour ensuite les transférer sur les comptes du gouvernement vénézuélien.

Les dirigeants vénézuéliens ne sont pas les seuls à exploiter la technologie blockchain pour profiter d’un nouveau système financier fonctionnant hors de la portée des États-Unis. L’Iran, la Russie et la Chine auraient également des projets similaires. Cette situation va permettre à ces pays de réaliser des transactions commerciales indépendamment du cours du dollar américain. Ces dernières années, les principales banques de Russie ont investi des sommes considérables dans les tests d’applications Blockchain. L’Iran a également vouloir créer sa propre cryptomonnaie parrainée par l’État pour lutter contre les sanctions américaines.

Certains pays utiliseraient la #technologie #BlockChain pour affaiblir le dollar américain Click to Tweet
À lire aussi La Blockchain reste encore un mirage dans le secteur financier

AUCUN COMMENTAIRE