Dans le cadre de la protection des données des utilisateurs, l’ONG Privacy International a réalisé récemment une enquête sur les applications. Les résultats de l’étude ont permis de conclure que 42,55% des applications Android présentes sur Play Store enverraient nos données personnelles à Facebook. Et ce, même si l’utilisateur n’a pas ouvert de compte sur le réseau social. D’après l’ONG, les applications utiliseraient des kits de développement de logiciel (SDK) de Facebook pour transmettre nos données. De plus, 60% des applications qui ont été testées ont envoyé les données dès l’ouverture. Les données récoltées seraient ensuite combinées à l’identifiant de publicité Google AAID. Ces informations vont leur permettre de déterminer les préférences de chaque utilisateur afin de mieux orienter les publicités vers des cibles concrètes.

Les analystes de l’ONG Privacy International ont également identifié que Facebook partagerait nos données personnelles avec d’autres entreprises telles que Microsoft, Netflix ou Amazon. Notons que les enquêtes de Privacy International se sont aussi basées sur un article d’octobre 2018 qui affirme que 90% des applis du Play Store américain envoyaient les données des utilisateurs vers d’autres entreprises. Dans la majorité des cas, 88,44% des applications transmettraient les données vers Google, 44,55% vers Facebook et 33,88% vers Twitter. Pour le moment, il n’existe aucune alternative pour limiter les fuites de donnée. Par contre, la meilleure solution pour se protéger est de ne pas installer les applications.

Certaines applications #Android collectent nos données personnelles pour les transmettre à #Facebook Click to Tweet
À lire aussi La nouvelle mise à jour Android Pie est actuellement disponible pour le Galaxy S9

AUCUN COMMENTAIRE