Carrefour a fait une déclaration importante le 23 janvier : le géant de la distribution va développer sa stratégie numérique et va devoir faire quelques concessions. L’actuel dirigeant de Carrefour, Alexandre Bompard, a dévoilé son plan « Carrefour 2022 » : une suppression massive de 2400 postes est à prévoir dans les prochaines années. Elle touchera les filiales du groupe en France, et il compte réussir à faire plus de 2 milliards d’euros de bénéfices par an. Carrefour veut investir plus dans le digital à hauteur de 2.8 milliards d’euros plus les 5 milliards de chiffres d’affaires dans le e-commerce. Mais le PDG confirme qu’aucun hypermarché ne sera fermé.

Par la même occasion, Alexandre Bompard a aussi annoncé qu’en vue d’un prochain investissement dans Carrefour Chine, le groupe a également signé un protocole d’accord avec Tencent et Yonghui. Deux grands défis attendent donc le PDG de Carrefour : la gestion des hypermarchés et l’apport de nouveautés en adaptant son marché à l’évolution numérique. Carrefour a encore du retard à rattraper dans ce dernier domaine, puisque son prédécesseur n’a pas pu anticiper la proportion que prendrait le digital dans le secteur de la distribution.

« #Carrefour : développement de sa stratégie numérique Click to Tweet
À lire aussi Fabrice Bulian, RSSI Market Pay (Carrefour) : « Avec la GDPR, le RSSI se rapproche du Comex »

AUCUN COMMENTAIRE