AWS se lance à son tour dans la course à l’informatique quantique pour rattraper ses concurrents Google, Microsoft et IBM, qui ont déjà une longueur d’avance. A défaut de proposer son propre matériel, AWS a décidé de lancer son service cloud d’informatique quantique baptisé Bracket (en référence à un état quantique de la matière), qui met à disposition des développeurs des outils basés sur Jupyter Notebook pour les aider à concevoir des algorithmes et des applications qui seront testées sur les ordinateurs quantiques de ses partenaires D-Wave, IonQ et Rigetti Computing. Parallèlement à Bracket, AWS a aussi lancé deux plateformes connexes : AWS Center for Quantum Computing et AWS Quantum Solutions Lab.

Pour ses partenaires, la collaboration avec AWS à travers le service Bracket est une aubaine. Chad Rigetti, PDG de Rigetti Computing, déclare que celle-ci permettra à son entreprise d’élargir le marché à ses propres systèmes. De plus, Bracket permettra aux développeurs de construire des solutions avant-gardistes qui vont assurer rapidement la croissance de ce nouveau type d’industrie dans l’informatique. La société D-Wave partage cette vision. AWS compte aussi développer la recherche collaborative à travers son programme de recherche Amazon Quantum Solutions Lab. Cette plateforme permet aux experts de se réunir sur des projets d’informatique quantique, d’apprentissage automatique et de calcul de haut niveau. Pour sa part, le centre de recherche AWS Center for Quantum Computing se focalise surtout sur les recherches à long terme.

À lire aussi La France, 2e puissance européenne dans la course au quantique

AUCUN COMMENTAIRE