Bose annonce la fermeture prochaine de ses magasins de vente de détail en Amérique du Nord, en Australie, en Europe et au Japon. La principale raison évoquée par la société est la tendance de plus en plus marquée vers l’achat en ligne de la part de ses clients. Cette décision sera effective dans quelques mois, et entraînera sûrement le licenciement de la majeure partie des salariés de Bose dans les pays concernés. Les magasins physiques de Bose resteront toutefois en place dans quelques pays comme la Chine, les Émirats, l'Inde, l'Asie du Sud-est et la Corée du Sud. Cette décision de fermeture concerne 119 magasins. A noter que les Bose Excellence Center, magasins physiques, ne fermeront pas puisque indépendants.

Bose a ouvert son premier magasin en 1993. Depuis, elle dispose de plusieurs centaines de boutiques aux États-Unis et de par le monde. Depuis sa création, Bose s’est élargi sur d’autres gammes d’appareils, autres que ses produits phares comme les célèbres écouteurs antibruit. Actuellement, Bose propose des appareils novateurs comme les haut-parleurs intelligents et les lunettes de soleil qui font office d’écouteurs. Les magasins lui permettaient jusqu’ici de présenter ses produits et de les faire tester par ses clients. Après le démantèlement de ses magasins dans les pays concernés, Bose s'engage à attribuer des indemnités aux salariés licenciés. Néanmoins, l’entreprise n’a pas encore communiqué le nombre de personnes touchées par cette mesure.

À lire aussi Spotify (version gratuite) désormais disponible sur les enceintes connectées Bose et Alexa
PARTAGER
Photo du profil de Léa Faure
Journaliste IT, IT Social

AUCUN COMMENTAIRE