Lorsqu’il a été questionné par le Wall Street Journal sur sa relation avec Jeffrey Epstein, Bill Gates, cofondateur et ancien président du conseil d’administration de Microsoft, a affirmé n'avoir aucune relation d’affaires ou amicale avec le désormais paria du milieu des affaires suite à un scandale de pédophilie. Un article paru sur le New York Times vient de contredire ses propos. En effet, Bill Gates, ainsi que différents représentants de la fondation Gates, ont rencontré plusieurs fois le magnat des affaires dans son manoir. Le porte-parole du dirigeant de Microsoft a répondu à l’article en affirmant que Bill Gates regrettait d’avoir rencontré Jeffrey Epstein, et reconnaît son erreur de jugement.

La diffusion de cette dépêche tranche avec l’engagement de la fondation Gates qui œuvre en faveur de l’égalité des sexes des femmes et des jeunes filles. Pour rappel, cette organisation est co-présidée par la femme de Bill Gates, Melinda. Elle a d’ailleurs annoncé avoir déjà financé à hauteur d’un milliard de dollars des initiatives allant dans ce sens. Le New York Times a décrit dans le détail la relation entre Jeffrey Epstein et Bill Gates. Ce dernier aurait demandé à une équipe de la fondation de rencontrer Jeffrey Epstein pour des questions de philanthropie. Bill Gates lui-même aurait déjà utilisé le jet privé de Jeffrey Epstein de New Jersey à Palm Beach. La relation entre les deux, par l’intermédiaire de la fondation Gates a perduré jusqu’en 2017. Une des membres de l’organisation, Melanie Walker, semble avoir joué un rôle important dans la relation. Celle-ci a déjà travaillé pour Jeffrey Epstein en 1998, avant de rejoindre la fondation en 2006. Celle-ci a ensuite rencontré le conseiller scientifique de la Gates Foundation, Boris Nikolic, à qui elle a présenté Jeffrey Epstein. Boris Nikolic est ensuite devenu l’exécuteur testamentaire du millionnaire désavoué. Un rôle qu’il a ensuite décliné.

#Bill Gates aurait eu une relation beaucoup plus proche avec #Jeffrey Epstein que ce qu’il prétend Click to Tweet
À lire aussi Bill Gates affirme qu’une application vocale permettrait de prédire l’Alzheimer

AUCUN COMMENTAIRE