Dans le cadre de l’amélioration de la protection des données des utilisateurs, Apple a déployé récemment une nouvelle mise à jour de sa fonctionnalité de confidentialité « Safari Intelligent Tracking Prevention ». L’amélioration permet au navigateur web d’Apple de bloquer les coockies par défaut et d’éviter que les annonceurs espionnent les habitudes des internautes sur le web. John Wilander, l’ingénieur WebKit derrière cette fonctionnalité, a déclaré que Safari est désormais capable de bloquer tous les coockies tiers. Aucun annonceur ou site web ne sera donc en mesure de suivre l’activité des internautes avec leur technologie de suivi courante.

La nouvelle fonctionnalité de sécurité d’Apple constitue une avancée significative pour la confidentialité sur le web. Cette amélioration place actuellement le navigateur d’Apple deux ans avant Chrome, car Google a annoncé en janvier qu’il commencerait à supprimer les cookies tiers aux alentours de 2022.

John Wilander a indiqué que les utilisateurs ne remarqueront peut-être pas de changement significatif, car la fonctionnalité de sécurité ITP (Intelligent Tracking Prevention) de Safari est déjà en mesure de bloquer la plupart des cookies, vu que de multiples améliorations ont été apportées depuis sa sortie officielle en 2017. Apple a en effet déployé ITP pour imposer de nouvelles normes de confidentialité web sur les ordinateurs de bureau et les mobiles en bloquant certains cookies par défaut, mais pas tous. Apple s’est ensuite tourné vers une approche d’apprentissage automatique pour la prévention du suivi web. Cet effort a permis à Safari de devenir l’un des outils web les plus utilisés et les plus sécurisés disponibles à ce jour. John Wilander a remercié Google d’avoir aidé Apple à améliorer son ITP en faisant référence aux recherches publiées par Google sur les moyens adaptés pour bloquer les cookies tiers par défaut.

En plus du blocage des cookies tiers à tous les niveaux, l’ITP (Intelligent Tracking Prevention) de Safari est également en mesure d'identifier les trackers qui exploitent la nature même de la prévention des logiciels de suivi comme moyen pour surveiller les habitudes web des utilisateurs. L’ITP intègre aussi un nouvel ensemble de fonctionnalités qui garantit que les sites web et les trackers ne pourront pas utiliser d’ID de connexion pour les utilisateurs qui protègent leur appareil à l’aide d’un dispositif de reconnaissance d’empreinte digitale numérique.

Le navigateur Tor a été le premier à avoir utilisé une fonctionnalité de blocage complet de cookies avant Safari. Si Chrome projette aussi une approche similaire pour 2022, les internautes du monde entier s’attendent à ce que les autres navigateurs suivent cette voie.

À lire aussi Les PDG d’Apple, d’Amazon et de Microsoft partagent les efforts qu’ils vont déployer pour lutter contre la pandémie du coronavirus
PARTAGER
Photo du profil de Léa Faure
Journaliste IT, IT Social

AUCUN COMMENTAIRE