Amazon Web Services a toujours été en avance dans le domaine du Cloud Computing. Toutefois, Microsoft a commencé à connaitre plusieurs succès majeurs ces derniers temps, grâce à la signature de gros contrats et de partenariats. Certains analystes estiment qu’AWS devrait baisser ses prix et changer sa stratégie commerciale pour attirer de plus gros clients afin de conserver sa position de leader face à Microsoft. À ses débuts, Amazon Web Services a commencé à proposer ses services aux startups tandis que Microsoft s’est surtout concentré sur les grandes entreprises. Timothy Horan, le directeur général d’Oppenheimer & Co et analyste AWS, a déclaré qu’il s’attend à ce qu’AWS améliore sa stratégie commerciale pour attirer davantage de clients. Amazon a refusé de commenter ces affirmations. Toutefois, l’entreprise a récemment procédé à une refonte complète de son modèle de tarification pour offrir de nouvelles remises aux clients. En novembre, l’entreprise a introduit un nouveau modèle de remise appelé Amazon EC2 pour son service Amazon Elastic Compute Cloud. Cette ristourne oblige les clients à s’engager pour une durée de 1 à 3 ans pour un montant minimum de dépenses sur la plateforme. Elle va permettre aux clients de réaliser des économies, mais il sera également difficile pour eux de basculer vers les plateformes concurrentes comme celle de Microsoft.

Malgré le fait qu’AWS soit toujours à la tête du marché du Cloud, les analystes estiment que Microsoft est en train de rattraper son retard. Un rapport publié par Gartner en juillet dernier a indiqué que la part de marché d’Amazon en 2018 était trois fois supérieure à celle de Microsoft, soit 47,8% contre 15,5%. Depuis, Microsoft a conclu des accords et des partenariats notables comme l’obtention d’un contrat de Cloud Computing de 10 milliards de dollars avec le Pentagone. L’entreprise a également signé des accords avec des géants comme SalesForce, SAP et Oracle pour permettre à Cloud Azure de séduire plus de clients. Face à ce constat, l’analyste de Wedbush Securities s’attend à ce que Microsoft gagne des parts de marché significative sur Amazon Web Services dans un proche avenir. Il a rajouté que Microsoft deviendra de plus en plus agressif en matière de fusion et d’acquisitions dans le Cloud, et que  2020 sera l’année où Microsoft commencera à remporter la prochaine phase de la guerre du Cloud par rapport à AWS.

À lire aussi Le nouveau PDG de Google Cloud va tout mettre en œuvre pour concurrencer Amazon Web Services

PARTAGER
Photo du profil de Léa Faure
Journaliste IT, IT Social

AUCUN COMMENTAIRE