Un autre géant de la technologie fait actuellement l’objet d’une enquête des autorités européennes concernant des atteintes potentielles au respect de la vie privée dans le règlement générale sur la protection des données (RGPD). La DPC, la commission irlandaise de protection des données, principal organisme de réglementation des géants de la technologie en Europe, a décidé d’ouvrir une enquête officielle sur Adtech Quantcast. Cette initiative s’ajoute aux enquêtes en cours sur FacebookApple, WhatsApp, Instagram, Twitter et LinkedIn. Cette enquête fait suite à une plainte déposée par Privacy International qui accuse Adtech Quantcast d’avoir exploité des données à caractère personnel à des fins de profilage et de publicité ciblée. Deux autres courtiers en données adtech dont Criteo et Tapad ont également été cités dans la plainte. Toutefois, Graham Doyle, le responsable de la communication du DPC, a déclaré qu’il ne divulguait pas d’information sur le nombre de plaintes reçues concernant l’entreprise.

Face à cette situation, l’un des porte-paroles d’Adtech Quantcast a déclaré que sa firme va pleinement coopérer avec la DPC pour le bon déroulement de l’enquête. Adtech Quantcast a été fondé à San Francisco en 2006 et il fait partie des vétérans de la technologie informatique spécialisée dans la vente d’outil de veille stratégique servant à filtrer et à extraire les données personnelles des internautes. Si les enquêtes de la DPC permettent de conclure qu’Adtech Quantcast a enfreint la réglementation de la GDPR. Ce dernier est passible d’une sanction financière pouvant aller jusqu’à 4% de leur chiffre d’affaires global annuel.

#AdtechQuantcast fait également l’objet d’une enquête sur la #GDPR Click to Tweet
À lire aussi GDPR : les DPA européennes surveillent étroitement la collecte de donnée secrète

AUCUN COMMENTAIRE