Grâce à cette acquisition Citrix compte élargir son portefeuille de technologies d’espace de travail numérique unifié, qui comprend déjà des outils de virtualisation d’applications et de bureaux, des logiciels de collaboration et de partage de contenus. Dans le panier, Citrix récupère également les clients de Wrike, un portefeuille bien garni avec des noms comme Siemens, Dell et Google entre autres.

Pour conclure la transaction, Citrix va débourser 2,25 milliards de dollars en numéraire.La transaction, qui a été approuvée à l’unanimité par les conseils d’administration de Citrix et de Wrike, devrait être conclue au cours du premier semestre 2021, sous réserve des approbations réglementaires.

Plus de 30 % de croissance du CA

Fondée en 2006, Wrike emploie plus de 1 000 collaborateurs et compte dans ses clients des entreprises comme Walmart. L’entreprise développe des outils de travail collaboratif et de gestion de projet en mode SaaS. La plateforme fournit des tableaux de bord et des calendriers partagés, des outils de collaboration, des modèles de projet, une visibilité des projets, une fonctionnalité de gestion des fichiers, des capacités de demande et d’approbation et des fonctionnalités supplémentaires.

Wrike a terminé l’année civile 2020 avec plus de 140 millions de dollars de revenus annuels récurrents non audités, reflétant un TCAC de plus de 30 % par rapport aux deux années précédentes. La société devrait connaître une croissance autonome d’environ 30 % pour atteindre entre 180 et 190 millions de dollars en 2021. Ensemble, Citrix et Wrike serviront plus de 400 000 clients dans 140 pays.

publicité