Sonos, le fabricant de haut-parleurs intelligents, a publié mercredi un nouveau rapport sur ses bénéfices trimestriels. Le document indique également que la société a acquis l’assistant intelligent de la startup « Snips » dans le cadre d’un contrat de 37 millions de dollars. Contrairement aux assistants vocaux qui exploitent des données provenant du Cloud, Snips est connu pour fonctionner localement. De plus, ses fonctionnalités se concentrent plus sur le contrôle de la musique que sur d’autres performances. Sonos a déjà travaillé avec Amazon et Google pour équiper les appareils Sonos Beam et Sonos One de leur assistant vocaux. Cependant, les deux outils nécessitaient une connexion active sur le Cloud pour fonctionner. Sonos a décidé de racheter Snips pour permettre à ses clients de mieux gérer les données collectées par leur appareil tout en protégeant leur information privée.

Sonos a déjà commencé à concevoir une version de Sonos One sans micro. Ce design a été spécialement choisi pour rassurer les utilisateurs sur le fait que les informations ne seront pas partagées sur un serveur distant. Patrick Spence, le chef de la direction de Sonos, a insisté sur le fait que son entreprise ne cherchera pas à concurrencer les autres assistants vocaux disponibles sur le marché, car selon lui, le nouveau produit se concentrera uniquement sur le contrôle de la musique. Il a ensuite rajouté qu’un système de machine learning local permet de faciliter le contrôle des différentes commandes telles que la lecture, le saut de lecture, la pause et le réglage du volume sans avoir à se connecter à un service Cloud.

À lire aussi Pourquoi le streaming constitue-t-il un danger en matière de Cybersécurité ?

AUCUN COMMENTAIRE